Pirats Art Network - art 1.0 project

Après une pause de 4 ans Pirats Art Network s'offre une deuxième vie en lançant le projet « art 1.0 ». Le succès du concept de 2009 à 2013 dans l'organisation de plusieurs événements aussi bien numériques qu'en partenariat avec des galeries nous offre la possibilité aujourd'hui de s'ouvrir à de nouvelle perspectives que nous vous présentons.

EXPOSITIONS

Organisation d'expositions d'art, installations et événementiel artistique et culturel.

RÉSEAU D'ARTISTES

Création, développement et animation d'un réseau international d'artistes.

COMMUNICATION

Création et gestion de la communication artistique et culturelle de l'association et des artistes.

RÉSIDENCE D'ARTISTES

Création d'un lieu d'accueil d'artistes visuels, plasticiens, numériques et musiciens.

MEDIATION ARTISTIQUE

Création d'ateliers jeunes en relation avec des artistes autour des savoir-faire artistiques.

PARTENARIATS

Élaboration de partenariats et conception de projets collaboratifs artistiques et culturels.

MANIFESTE DE L'ASSOCIATION

Pirats Art Network est une association française, loi 1901, créée en mars 2009 afin d’introduire et développer l’expression artistique dans un champ nouveau de l’espace numérique, les « mondes virtuels » et plus largement pour augmenter les synergies entre les domaines classiques de la promotion artistique et les nouveaux médias.

Pirats Art Network c’est aussi et surtout une idéologie. La volonté de recadrer la position de l’Art dans les spectres philosophique et social. Une autre manière d’aborder la promotion de la création en repositionnant au centre de cette activité ce qui en est le seul objet, l’expression artistique.

La valeur de l’Art est, pour beaucoup, devenue aujourd’hui la valeur de l’objet artistique qui se négocie sur un marché international en fonction du rapport escompté lors de l’acquisition. Posséder une oeuvre c’est investir dans un produit financier.

L’hypocrisie de ce système va jusqu’à entourer ces échanges d’un sens artistique galvaudé et adapté au marché, d’un discours de surenchère de superlatifs quand aux qualités des œuvres et des Artistes, qui n’ont pour but que de séduire les acheteurs.

Dans la tendance « people » de notre époque le client, l’heureux possesseur d’une oeuvre, devient aussi, voire plus, important que l’oeuvre elle-même, prenant par cette possession, tour à tour, une position d’homme de gout, d’avant-gardiste et de visionnaire.

Posséder une oeuvre, c’est s’offrir une image. Mais à quel prix ? Qui profite de ce narcissisme ?

Finalement, à l’issue de l’action créatrice, pour peu que l’artiste soit « bankable », l’oeuvre et son sens échappent à son créateur pour devenir produit de luxe, pièce unique qu’il est de bon ton de priser.

Des signifiants comme la subversion, l’insolence, utilisés par les artistes dans leur démarche de partage, d’éducation, de sensibilisation, deviennent des critères qualitatifs en terme d’image, perdant toute leur signification initiale.

C’est par ce constat que nous avons construit Pirats Art Network autour d’un autre modèle.